Contact Le Figaro réponse du rédac chef

Et merci pour ces informations,
Vous pouvez être sûr que j’y consacrerai tout le temps nécessaire, après celui dû aux urgences bien sûr,
Mais je dois vous prévenir que je suis globalement favorable au principe de la restructuration hospitalière, et pas uniquement (mieux vaut sans doute le souligner…) pour des raisons financières. Il m’est en effet arrivé d’enquêter (longuement, sans être identifiable comme journaliste par les autres personnels) dans certains services hospitaliers où pas un de ceux (élus locaux, médecins, infirmières) qui se battaient pour sa survie n’auraient choisi –ou même accepté !- d’être soigné. En outre, et sauf soins d’urgence (l’un des aspects que j’étudierai soigneusement dans le cas de Mantes), je ne vois pas pourquoi ceux qui font si volontiers 50 kms en voiture pour s’offrir un restaurant gastronomique ne pourraient pas à en faire autant pour bénéficier d’un hôpital spécialement doté (en moyens humains et matériels) pour traiter la pathologie dont ils souffrent.
Cela précisé, il est tout à fait possible que le service tel que vous l’avez restructuré réponde à un besoin qu’aucun autre ne saurait satisfaire, et ce pour un coût légitime, sans dangerosité collatérale. Et c’est naturellement ce que je vais m’attacher à savoir,
En vous remerciant à nouveau pour avoir pris la peine de me contacter,
 
Très cordialement,
 
Véronique Grousset
Rédacteur en chef « Actualités & Société »
LE FIGARO-MAGAZINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :