La rencontre avec M. Claude Évin - 6 octobre

Publié le par coeur.hopital.mantes

Bonjour à toutes et à tous,

Nous rentrons pratiquement à l'instant de la rencontre avec Claude Evin.
Nous nous sommes retrouvés face à un mur avec la reprise (presque textuelle) des arguments développés par Cécile Dumoulin et Michel Vialay (aucun risque pour l'Hôpital et ses activités - même l'USIC ! par exemple), ce à quoi s'est ajouté la défense de la clinique d'Évecquemont ("Nous sommes déjà dans une situation où la population a identifié LE secteur qui lui rend service"). Seule proposition : un "partenariat public-privé" avec une convention qui permettrait aux praticiens de venir exercer... à Évecquemont....
 
Pour ce qui concerne notre comité, nous avons développé notre argumentation et appuyé celle du Docteur Faivre en insistant notamment sur le soutien de la population et que nous continuions à réclamer la réouverture du service pendant 18 mois afin qu'il puisse faire ses preuves.
 
Pour ce qui concerne les élus, ils ont, pratiquement tous, et toutes couleurs politiques confondues, défendu la réouverture de la cardio : Éric Roulot, Didier Jouy et Dominique Braye. À noter un engagement vigoureux de Monsieur le Sénateur en faveur de notre hôpital, allant même jusqu'à évoquer le risque d'une médecine à deux vitesses.
 
Quant à Cécile Dumoulin, après avoir rencontré Claude Évin, seule à seul, pendant 20 minutes, elle a pris deux fois la parole : une première fois, après Claude Évin, pour dire qu'elle s'était largement exprimée sur le sujet avec lui (mais sans en donner le contenu) et qu'elle laissait donc la parole aux gens qui n'en avaient pas encore eu l'occasion, une deuxième fois pour demander à Claude Évin qu'il la renseigne pour savoir "si la cardiologie interventionnelle était bien l'enjeu de demain ou plutôt la gérontologie, par exemple".
 
A noter également la présence du directeur de l'Hôpital qui a justifié son refus de déposer une demande d'autorisation par le départ des praticiens et la difficulté d'en recruter ("Si nous avions eu l'autorisation, nous n'aurions pas pu l'honorer"), et a mis en cause son prédécesseur avec l'ouverture de la salle de coro malgré l'avis négatif de l'ARH de l'époque.
 
Comme prévu, nous organisons donc une conférence de presse, demain à 18h00, au relais H de l'Hôpital de Mantes-la-Jolie. Notre tract et ses distributions restent complètement d'actualité.
Nous proposons de mettre en débat lundi soir une initiative en direction de Roselyne Bachelot.
 
Vous trouverez, enfin, deux photos de notre délégation, accompagnée de quelques élus et du Docteur Faivre avec Brigitte portant les 10.000 signatures recueillies.
 
Amicalement,
 
Brigitte Aubry, Marc Jammet, Patrick Lefoulon.

avec-CE.jpg

avec-CE-2.jpg

Commenter cet article

Prat 19/10/2010 00:30


Peut on rappeler à monsieur Evin qu'il a déjà pris de mauvaises décisions par le passé ? Par exemple dans les premiers mois de l'année 1985 par rapport à la transfusion sanguine. Ce qui l'avait
amené à cette étonnante formule "responsable mais pas coupable" !