Dernières nouvelles - 31 juillet - 1er août

Publié le par coeur.hopital.mantes

1er août  : Marché de Bonnières. 65 signatures. Beaucoup de gens ne savaient pas que le service était suspendu depuis le 1° juillet. Fait significatif: de nombreuses personnes qui nous avaient "évités" en arrivant sur le marché sont revenus nous voir pour signer la pétition (les tracts qui circulaient ont fait échos). Info qui nous est revenue par une Bonniéroise: la pharmacie n'était pas au courant et le personnel indigné.

bonnieres2.jpg

31 juillet : Tout d'abord le nombre de pétitions que nous comptabilisons aujourd'hui (à notre connaissance).

En plus de ce qui a été annoncé dans le dernier message (sauf la "première table Val-Fourré"), 331 signatures de pétitions sont revenues des marchés du Val-Fourré et du Centre-Ville de Mantes la Jolie au cours d'initiatives réalisées par des organisations politiques. Nous comptabilisons donc à ce jour: 1717 signatures - auxquelles il faut ajouter les 54 signatures en ligne soit au total 1771 signatures. A cela, va s'ajouter demain le marché de Bonnières (10h00 à 12h00 place du Marché).

En pièces jointes pour votre information, la réponse du Sous-préfet à notre comité (qui se défausse derrière l'ARS. Il est pourtant le représentant local de l'Etat) ainsi que divers soutiens ( PS région mantaise, NPA Val de Seine, CGT EDF Porcheville, présidente de la CSF Epone). En pièce jointe également, le communiqué de l'association des petites villes de France (avpf) après la décision de Madame la Ministre de la santé de suspendre la fermeture de certains hôpitaux ou services de proximité.

Un article est paru dans l'Humanité de vendredi (il est sur le blog), le syndicat FO de l'Hôpital nous annonce avoir mis à la disposition notre tract dans tous les services (500 tracts ont été diffusés), enfin l'Union locale CGT a commencé à faire signer la pétition dans ses locaux depuis plusieurs jours et un communiqué de presse de cette organisation devrait être rendu public rapidement.

Bon courage à toutes et à tous. Et à lundi, 20h30, espace Corot, à l'angle de la rue de la Justice à Rosny sur Seine.

Marc Jammet

__________________

"Sursis pour les petits blocs opératoires "L’Association des Petites Villes de France que préside Martin Malvy, Ancien ministre et Président du Conseil régional Midi-Pyrénées, qui s’était fortement inquiétée et mobilisée au début de ce mois de l’annonce imminente de la publication des décrets de fermeture d’une cinquantaine de petits hôpitaux principalement situés dans des petites villes, prend acte avec satisfaction de la décision de la Ministre de la Santé de reporter sine die les décrets de fermeture, comme elle le lui avait demandé expressément. Certes, du temps est désormais donné pour permettre aux petites structures de se moderniser et de mettre en place les nécessaires coopérations dans le cadre de projets de territoire de santé dont l’élaboration doit être impérativement débattue avec les élus locaux. Mais ce temps nécessaire laissé à la réorganisation de l’offre de soins sur le territoire doit être impérativement accompagné de moyens spécifiques humains et financiers pour les petites structures hospitalières. Dans cette optique, l’APVF demande à la Ministre de la Santé la mise en place d?un plan d’investissement spécifique aux petits hôpitaux afin de leur permettre de se moderniser et de se mettre aux normes. Il faut casser cette logique pernicieuse : parce que les petits hôpitaux ne sont pas aux normes, on démantèle leurs services au lieu de les aider à se moderniser. L’APVF redemande à ce que pour chaque hôpital concerné soit publiée une étude d’impact très précise sur sa zone d’attractivité et l’éloignement qui résulterait de la fermeture des services pour ceux qui y vivent, avec des précisions sur les temps et les coûts de transport engendrés par ces déplacements. L’APVF rappelle l’importance des petits hôpitaux comme composante indispensable de l?offre de soins sur le territoire, et insiste sur les graves conséquences des fermetures de services hospitaliers, à un moment où la médecine générale connaît elle-même des problèmes de démographie, ce qui ne peut qu’accentuer les risques de déserts sanitaires sur certaines zones du territoire."

__________


Commenter cet article

Fabienne Lauret 02/08/2010 14:37


c'est un vrai problème qu'on ne puisse pas voir apparaitre les noms de famille ( pour ceux qui le désirent et sont connus) sur la pétition en ligne et lorsqu'on veut rectifier par exemple en
intervertissant le prénom et le nom ,ça ne marche pas !

il faudrait trouver une solution...

qui peut apporter des répones précises pour la réunon de ce soir ?
par ailleurs les 2 liens font croire qu'il y a 2 pétitions : sur la 1ère on ne voit que les signataires du jour et pas tous ..
et sur la 2è, je n'arrive pas à voir tous ses signataires

Fabienne Lauret
Attac 78 Nord



par aueurs il y en a deux , coent ça se passe ?