Dernières nouvelles - 11 juin 2011

Publié le par coeur.hopital.mantes

Bonjour à toutes et à tous,
 
Rencontre avec les taxis mantais. François Banville et moi-même avons rencontré ce matin Monsieur JACIM (Allo B Taxis) qui nous a confirmé sa volonté de nous aider. Nous avons convenu de travailler à un témoignage signé que nous pourrions intégrer dans notre prochain tract. Monsieur Jacim est, de surcroît, d'accord pour participer et pour prendre la parole quelques minutes - sous son angle - lors de notre prochaine réunion publique à Follainville-Dennemont.
 
5 nouvelles signatures sur notre appel des élus. Il s'agit de Dominique Braye (Sénateur des Yvelines et Président de la CAMY), Anny Poursinoff (Députée des Yvelines), Catherine Tasca (Sénatrice des Yvelines), Daniel Corbeau (Maire de Flacourt) et Josiane Quinzin (conseillère municipale de Porcheville). Cela porte à 37 le nombre de signatures recensées aujourd'hui sur notre appel d'élus.
 
Réponse de Claude Evin. Nous avons reçu une réponse de Claude Evin, directeur général de l'ARS, après nos courriers aux ministres en charge du dossier. Un peu plus détaillé que lors de sa première réponse, il reprend l'idée de "rationalisation des soins" des soins dans les territoires et justifie donc, à nouveau, la fermeture de la cardiologie interventionnelle. Vous trouverez ce courrier en pièce jointe.
 
Coordination nationale. Victoires partielles. Notamment à Saint-Affrique (Aveyron). Vous trouverez, en pièce jointe, le mail reçu de Fabienne Lauret.
 
Amicalement et merci à toutes et à tous, Marc
AppelElus-copie-1.jpg

Reponse-ARS.jpg

Bonjour
Bravo aux ami(e)s d'Argenteuil et de Saint Affrique
Toute notre amicale solidarité Michel

1-"La rythmologie (ARGENTEUIL) est sauvée !
Le recours de l'hôpital contre la fermeture du service de rythmologie était examiné ce matin par la Commission Nationale d'Organisation Sanitaire (CNOS).
Nous avions appris, il y a quelques jours, que l'ARS émettait un avis défavorable et demandait à la commission de refuser. Nous avons aussitôt alerté et réagi.  Rappelons que la Commission Régionale avait déjà donné en février un avis favorable que Mr Evin avait arbitrairement refusé. En réponse à notre mobilisation et à l'interpellation de Mrs Hue, sénateur, et Mothron, député, Mr Xavier Bertrand, Ministre de la Santé, s'était prononcé pour le maintien de ce service dont la qualité était unanimement reconnue.
Ce matin, c'est à l'unanimité que la CNOS s'est prononcée pour le maintien de l'activité du service de rythmologie de l'hôpital d'Argenteuil.
Nous ne pouvons que nous réjouir de cette décision obtenue par la mobilisation de tous qui avait déjà permis de sauver la radiothérapie.
Elle répond aux besoins de la population, au-delà même de notre bassin puisque, ne remettant pas en cause l'autorisation d'ouverture accordée à l'hôpital de Pontoise, cela permettra de mettre 2 services à la disposition de la population du département du Val d'Oise. Nous serons ainsi au même niveau que les autres départements d'Ile de France qui disposent d'un service pour 600 000 habitants.
Nous nous réjouissons également d'une autre bonne nouvelle puisque la CNOS s'est prononcée majoritairement pour le maintien de la coronarographie à l'hôpital de Gonesse.
Ces victoires confirment que lorsque nous luttons tous ensemble, nous pouvons gagner."
Contact : christianeleser@wanadoo.fr

2- "Saint-Affrique. Hôpital : maternité, chirurgie et urgences renouvelées 5 ans

Les activités obstétrique, chirurgie et urgences ont été renouvelées pour 5 ans par décision du directeur de l'Agence régionale de santé./DDM



La Haute autorité de santé l'année dernière, puis la commission spécialisée de l'organisation des soins à l'Agence régionale de santé (ARS) le 11 mai dernier, avaient déjà donné leur aval. Samedi 28 mai, le directeur de l'ARS Midi-Pyrénées, Xavier Chastel, a définitivement validé la poursuite d'activité de trois services de l'hôpital émile-Borel : la maternité, la chirurgie et les urgences.

Une autorisation valable pour cinq ans, ce qui satisfait le directeur de l'établissement Yannick Ginel : « Nous étions confiants pour un renouvellement de deux ans comme par le passé, mais cette fois c'est encore mieux : une période de cinq ans, cela signifie aussi ne plus avoir à monter de dossier tous les ans, ce qui est fatigant.» Et de vanter « le travail correct fait par les personnels de l'hôpital, et reconnu par les autorités. »

Entre ravissement et soulagement
Une décision qui ravit… et soulage, car la non réception de ladite autorisation après le 28 mai aurait signifié rien moins que la cessation d'activité de la maternité, notamment. Or, la satisfaction passée, reste « la question des finances » qu'évoque aussitôt Yannick Ginel : « La tarification à l'activité (T2A) ne permet pas de faire fonctionner la maternité. »

Avec 3 millions d'euros d'endettement malgré une hausse d'activité de l'hôpital de 40 %, la recette de l'équilibre financier préconisée par Yannick Ginel est un plateau technique commun « médecine chirurgie obstétrique » entre Saint-Affrique et Millau. Meilleure façon selon lui pour combler l'écart entre dépenses et recettes."
Article PUBLIÉ LE 03/06/2011 09:59 | MICKAËL HATON

Commenter cet article