Dernières (bonnes) nouvelles - 25 novembre 2012

Publié le par coeur.hopital.mantes

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Vendredi dernier, le Conseil régional d'Ile de France a émis un avis négatif sur le plan stratégique de l'ARS qu nous avions commencé à dénoncer dans notre tract (voir ci-dessous)
 
"Entre Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France et Claude Evin, directeur de son Agence régionale de santé la petite guerre continue. La Région Ile-de-France a rendu vendredi 23 novembre un avis non favorable sur le Projet régional de santé (PRS) proposé par l’ARS. « Les premières annonces gouvernementales et les premières mesures prises dans le PLFSS2013 ne sont pas compatibles avec l’adoption d`un PRS au 31 décembre 2012, » a souligné Jean-Paul Huchon. Quant à Laure Lechatellier, Vice-présidente en charge de la santé, elle a relevé que «de nombreux points de nature à faire évoluer le PRS de façon significative ne se reflètent pas dans ce document». et de citer les évolutions nécessaires concernant la loi HPST, la redéfinition du service public hospitalier, la suppression de la convergence tarifaire public privé, la prise en charge intégrale de tous les IVG et contraceptifs pour les mineures de 15 à 17 ans, ou le développement du tiers payant.


D’une manière générale, le conseil régional estime que «l’étude des schémas et des programmes d’actions présentés dans le PRS démontrent l’insuffisance de la prise en compte des besoins des franciliens et des réponses proposées.»La Région avait déjà donné en juin 2011 un avis négatif sur le Plan stratégique régional de sante (PSRS), premier volet du PRS. Le Conseil régional a depuis voté sa propre politique régionale de santé en septembre 2012." (Le quotidien du médecin)

Pour ce qui concerne la mobilisation des habitants, leur soutien ne se dément pas. Aujourd'hui, dans notre stand à la Foire aux Oignons à Mantes la Jolie, nous avons collecté 624 signatures nouvelles (total général provisoire 27.307) et 133 carte-pétitions adressées au Président de La République.

Vous trouverez ici, quelques photos prises à cette occasion - à 9h00 du matin et dans l'apres-midi. Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont assuré la réussite de notre initiative.

Bien-entendu, nous continuons. Dans le stand même, nous avons décidé:

- de modifier le tract pour tenir compte du vote du Conseil régional (voir ci-dessous)
- de publier dès ce soir un communiqué de presse (ci-dessous également)
Enfin, nous vous appelons à participer nombreux aux deux prochaines initiatives que nous organisons mardi prochain (mardi 27 novembre):

à 15h00 sur le Parvis de l'Hôpital
à 20h00 (jusqu'à 20h30) pour nous adresser aux 99 élus de la CAMY avant la réunion du Conseil communautaire (CAMY, rue des Pierrettes à Magnanville - à côté de l'ex magasin "But")
Amicalement, Marc
20121125tractCHM-2 Page 1

20121125tractCHM-2 Page 2

Communiqué de presse
 
"Le plan stratégique de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France pour les cinq années à venir va être soumis à l’avis des collectivités d’ici le 31 décembre 2012. Ce projet est dangereux. Il valide le projet « FINEVE » et la privatisation d’une partie de l’hôpital de Mantes. Le Conseil régional d’Ile de France vient de le refuser. C’est une très bonne nouvelle.
Celle-ci ne peut qu’inciter ARS et Ministre de la Santé à revoir leur copie pour ce qui concerne le maintien et le développement de la cardiologie publique – dont la cardiologie interventionnelle – à l’hôpital de Mantes la Jolie. Nous appelons les collectivités territoriales à soutenir officiellement cette exigence.
 
Pour ce qui concerne notre comité, nous avons pu, à nouveau, vérifier le soutien de la population à notre action. Présents dans notre stand lors de la Foire aux Oignons, nous avons récolté 624 nouvelles signatures sur notre pétition qui en compte désormais plus de 27.000 (27.307) et 133 nouvelles carte-pétitions en direction du Président de La République.
 
Nous comptons, bien-entendu, poursuivre notre action. Ce sera notamment le cas mardi prochain où nous serons présents à 15h00 sur le Parvis de l'hôpital et à 20h00 devant le siège de la CAMY pour nous adresser aux 99 élus communautaires.
 
Les habitants peuvent compter sur notre déterminaion intacte. Il ne serait pas acceptable que l'on n'entende pas - enfin! - la volonté de 27.000 habitants alors qu'aucun élu du territoire ne peut se targuer d'avoir rassemblé autant de voix lors d'une élection."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article