Conseil municipal de Mantes-la-Jolie - 30 septembre

Publié le par coeur.hopital.mantes

Bonjour à toutes et à tous,
 
La mobilisation contre la fermeture de la cardiologie interventionnelle a, quand même, réussi à s'inviter au conseil municipal de Mantes-la-Jolie hier soir.
 
Dans les délais légaux, j'avais déposé une question orale (qu'il faut déposer, par écrit, 24 heures avant, selon le réglement intérieur) au nom des groupes PCF, PS, DECIL. Comme le maire avait refusé, le 5 juillet dernier, de soumettre au Conseil municipal le voeu que j'avais proposé, cette question orale demandait au maire qu'il demande au Conseil municipal de prendre une position, ce qui supposait un vote, sous les formes que nous lui laissions décider.
 
Nous pensions pouvoir en discuter lors de la conférence des présidents à 18h30 avant la séance du Conseil. Le maire ne s'y est pas présenté. Il nous a demandé à 20h20 de venir dans son bureau. Il nous a alors informés qu'il proposerait un voeu au Conseil.
 
A la fin du Conseil (petit en nombre de délibérations - 23), après une suspension de séance de 10 mn (que nous avions demandée pour discuter avec les élus mais aussi avec les citoyens présents dans la salle), le maire a donc présenté son voeu en reprenant - grosso-modo - l'interview de Cécile Dumoulin dans Le Courrier de Mantes (y compris la délégation qu'elle "constituait" avec les élus de la Région et la présidente de notre comité).
 
Nous avons alors exprimé notre position à savoir que nous approuvions l'idée de défendre la cardio interventionnelle sans esprit partisan et hors de toute polémique mais que cela ne pouvait vouloir dire que nous renoncions à la réouverture de la cardio. Nous avons remis les pendules à l'heure concernant la délégation du Comité et informé le conseil que le comité avait répondu à Claude Évin en lui annonçant la composition de sa délégation (en rappelant qu'il était hors de question que quiconque s'arroge le droit de désigner à la place du comité sa délégation, qu'il était inutile de vouloir le diviser car il était uni).
Bien que ne partageant pas les autres formulations du voeu, nous avons proposé qu'un compromis soit trouvé permettant un vote unanime du Conseil - à savoir supprimer une phrase du 5° paragraphe justifiant la fermeture.
 
Refus du Maire. Nouvelle proposition du maire un peu moins provocatrice. Nouvelle proposition des groupes PCF-PS-DECIL : intégrer "nous demandons que l'ARS garantisse la réouverture".
 
23h30. Refus du maire qui met aux voix. Le voeu sans aucun sens est adopté avec les seules voix de l'UMP et du Modem.
 
Vous trouverez, en pièces jointes, la question orale qui a été déposée, le voeu du maire avec les différentes propositions d'amendement.
 
Amicalement,
 
Marc Jammet
 
(Je vous ai fait grâce des attaques personnelles de Cécile Dumoulin (tissu de mensonges ...), pendant et après (rejointe alors par Arnaud Dalbis).

 

questionorale2

questionorale

VoeumaireDebat.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article