Communiqué de presse pour le 21 mars 2012

Publié le par coeur.hopital.mantes

Madame ou Monsieur le Rédacteur en Chef,
 
Nous vous prions de bien vouloir trouver, ci-dessous, notre communiqué suite à notre venue au Ministère de la Santé.
 
En espérant que cette information pourra trouver place dans votre publication, nous vous prions d'agréer, Madame ou Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.
 
Le comité Coeur.Hôpital.Mantes.
 
Communiqué de presse.
 
Près de 40 personnes (39) ont participé à notre venue au Ministère de la Santé mercredi 21 mars. Plusieurs élus avaient tenus à être présents et à nous exprimer leur soutien. Parmi eux: Monique Brochot (Maire de Mantes la Ville), Françoise Descamps-Crosnier (Conseillère régionale et Maire de Rosny sur Seine), Anny Poursinoff (Députée des Yvelines), Eric Roulot (Maire de Limay), André Sylvestre (Conseiller général des Yvelines et Maire de Magnanville), Catherine Tasca (Vice-présidente du Sénat).

Nous avons été reçus pendant plus d'une heure par Patrick Pourias, adjoint au Sous-directeur de la régulation des offres des soins, directeur général de l'offre de soins et, sans doute, une de ses collaboratrices, ex-directrice de l'hôpital APHP de la Roche-Guyon.

Notre délégation (Françoise Descamps-Crosnier, Eric Roulot, Catherine Tasca pour les élus, Brigitte Aubry, Marc Jammet, Joëlle Manant pour notre comité) a notamment insisté "lourdement" sur notre exigence de la mise en place d'une période probatoire de 18 mois (après 6 mois de remise en place) afin que le service fasse ou non ses preuves ainsi que les nombreux dysfonctionnements constatés qui nous laissent à penser à de la manipulation. Elle a également remis les courriers manuscrits rédigés le matin même par plusieurs praticiens hospitaliers ainsi que la liste des élus (185) qui soutiennent la demande d'instauration d'une période probatoire.

Nous avons tous relevé une écoute attentive et des demandes de précisions étayées. Nos interlocuteurs ont notamment fait état de l'impossibilité dans laquelle le ministère avait été de trancher un recours ... puisque le directeur de l'Hôpital s'était refusé à demander la période probatoire de 18 mois prévue par la loi.

Nos interlocuteurs se sont engagés à ce qu'un compte rendu très précis soit établi de cette réunion en y joignant toutes les pièces que nous avons fournies (lettres manuscrites des médecins hospitaliers - liste des 185 élus soutenant notre demande d'une période probatoire, courrier à Mr Xavier Bertrand.....). Ce compte-rendu sera communiqué rapidement au ministre ainsi qu'au directeur général de l'ARS en demandant que le dossier soit étudié et une réponse apportée dans les meilleurs délais.

Pour sa part, le comité Cœur.Hôpital.Mantes est bien décidé à poursuivre sa mobilisation. D'ores et déjà, il participera, le 14 avril prochain, à l'initiative organisée devant l'ARS par la coordination nationale des hôpitaux de proximité.

Nous tenons enfin à remercier la municipalité de Limay qui a mis son car municipal à notre disposition pour cette initiative, les municipalités de Magnanville, Mantes la Ville et Rosny sur Seine qui, le cas échéant, s'étaient engagées à mettre à notre disposition un minibus chacune.

 
Coeur.Hôptal.Mantes. Le comité de défense de défense de la cardiologie interventionnelle.à l'Hôpital de Mantes.
Son blog ==> http://www.coeur-hopital-mantes.fr
Pour recevoir toutes les informations, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter du blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article