Ce soir, 12 juillet à 20 heures 30

Publié le par OverBlog

À l'initiative de Madame Brigitte Aubry et de Monsieur Marc Jammet s'est tenue ce soir lundi 12 juillet une assemblée composée d'élus locaux, de médecins, d'infirmières, de personnel et d'usagers des hôpitaux publics. L'objet de ce rassemblement était la création d'un comité de soutien destiné à sauver les urgences cardiologiques de l'hôpital de Mantes-la-Jolie, menacées de cessation d'activité. Un plan d'action a été mis en place et un rendez-vous a été pris pour lundi prochain. Adresses et signatures ont été collectées.

 

Les propositions :

- prise de contact avec la population du bassin mantois,

- lancement de pétitions,

- mobilisation des élus locaux,

- création d'un blog afin que tous se tiennent au courant de l'avancée des travaux.

Afin que ce blog fonctionne, tous ceux qui le visitent sont invités à s'inscrire à la newsletter en laissant leur adresse email en haut à droite puis à en faire circuler l'adresse. Cet outil de communication peut devenir très efficace si chacun se mobilise pour le faire vivre en laissant des commentaires sur les articles qui y seront publiés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martos 17/07/2010 19:28


Le Maire de Limay Eric Roulot a adressé un courrier à Mr Evin. peut-on faire apparaitre cette lettre sur le blog?
Merci
Maria Martos secrétaire de section du canton de Limay


coeur.hopital.mantes 27/07/2010 15:59



Lorsque vous avez des messages à faire passer sur le blog, merci de les adresser à Monsieur Jammet à marc.jammet@wanadoo.fr qui me les transmettra après validation. Ou me les adresser directement
à kate.rene@free.fr



fabienne Lauret 15/07/2010 10:24


il n'y pas qu'à Mantes ..

Un exemple à suivre ?...

Fermeture d’un service hospitalier : les élus de la Creuse menacent de démissionner
France Info -
Les maires de la Creuse, qui protestent depuis une semaine contre la fermeture du service de radiothérapie de Guéret, menacent de démissionner en bloc à la rentrée. De gauche comme de droite, ils
étaient 4 à 500 réunis hier à Guéret, et ont décidé de rompre toute relation avec l’État.

Le service de radiothérapie de l’hôpital de Guéret (Creuse) n’accueillait que 200 patients par an. Trop peu au regard du ministère de la Santé qui a décidé fin 2009 de fermer le centre. Une
décision confirmée la semaine dernière par le Tribunal administratif de Limoges, qui examinait le recours déposé par le maire de la ville, Michel Vergnier. La justice a ainsi suivi les
recommandations de l’Institut national du cancer (InCa). Ce dernier estime à 600 le nombre minimum de patient qu’un tel centre doit traiter par an. En outre, il ne possédait qu’un seul
accélérateur, contre deux exigés par la réglementation.

Les élus de la région, Jean Auclair, député UMP, et Jean-Paul Denanot, président PS de la région Limousin, en tête dénoncent cette décision qui revient selon eux à abandonner les habitants de la
Creuse. Jean Auclair demande la démission de la ministre Roselyne Bachelot "parce qu’elle n’est pas capable de prendre ses responsabilités, elle fait comme l’équipe de France, comme Domenech, elle
nous lâche en rase campagne et ça, c’est inadmissible de la part d’un ministre "


Les élus de la Creuse protestent contre la fermeture du centre de radiothérapie de Guéret (Creuse) Alain Faviere, maire d’Anzeme, évoque une possible démission collective des élus en septembre.
(0'44")



Il y a trois ans ils avaient investi trois millions d’euros dans du matériel neuf. Les élus veulent rompre leur relation avec l’Etat. Reportage : Aurélie Jacquand. (1'25")


Les habitants du département, l’un des moins peuplés de France métropolitaine, devront désormais se rendre à Montluçon ou à Limoges, à plus d’une heure de route.


coeur.hopital.mantes.over-blog.com 13/07/2010 03:51


"La sagesse est d'être fou lorsque les circonstances en valent la peine" (Jean Cocteau)